Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Rémi Lefebvre et Guillaume Marrel

Logiques partisanes, territorialisation et capital politique européen

La constitution en France des listes socialistes aux élections européennes de 2009
Partisan and European resources and territorialization. The constitution in France of socialist lists in the European elections of 2009
p. 139-162

Résumés

L’article analyse le processus d’investiture des candidats aux élections européennes de 2009 pour le parti socialiste français. Il montre que la constitution des listes obéit à des logiques endogènes fortes et prend peu en compte le capital européen des impétrants. En articulant sociographie qualitative et entretiens, il s’agit ici de saisir le plus finement possible les logiques multiples et contradictoires qui président à la fabrication des listes. La faible prise en compte de l’européanisation des candidats est liée à des variables conjoncturelles et situationnelles, mais aussi à des logiques plus structurelles. La multiplication des critères en jeu en 2009 décuple les incertitudes pesant sur le processus de négociation.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Incertitudes contextuelles et nouvelles règles du jeu au Parti socialiste : l’« exercice impossible » des investitures européennes
Fragilité des équilibres partisans et injonction à la rénovation
De nouvelles règles du jeu : rénovation et européanisation des listes
Un exercice redouté 
Sortants d’appareil et entrants notabilisés : éléments sociographiques
Quelles ressources européennes pour les sortants ?
Une prime à la ré-investiture des responsables partisans européanisés
Eligibilité et élection des sortants : le cumul des ressources
La sous-européanisation des nouveaux candidats
Le processus de négociation : critères en jeu et jeu sur les critères
Les équilibres inter et intra-courants
Contraintes et dissidences locales
La faible rentabilité électorale du « capital européen » 
Nécessité et faible rentabilité de l’investissement europarlementaire : témoignages
Conclusion

Aperçu du début du texte

« Je voudrais vous donner la composition des listes européennes. Je vais commencer par les principes : d’abord il ne faut pas confondre le Parlement européen et l’Assemblée nationale. C’est un Parlement où il n’y a pas de 49-3, pas de vote bloqué, pas de vedettariat, pas forcément de notoriété, pas d’ordonnance, il est maître de son ordre du jour. […] Du coup, je voudrais donner quelques conseils à la future direction pour les élaborer.
Le premier conseil, cela va vous paraître bizarre mais comme je ne suis pas candidat, je peux vous le dire : il s’agit de ne pas trop renouveler. On est efficace au Parlement européen si on installe dans la durée certains de nos camarades, comme le font les Anglais, les Espagnols, les Allemands. C’est paradoxal, mais c’est ainsi.
Deuxième conseil, à la direction, soyez exigeants dans votre choix, assurez-vous que ceux que vous installerez soient présents, actifs, persévérants et pas passagers ni temporaires.
Troisième conseil : établissez une règle, ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 85/86, printemps/été 2012, p. 139-162

Référence électronique

Rémi Lefebvre et Guillaume Marrel, « Logiques partisanes, territorialisation et capital politique européen », Cultures & Conflits [En ligne], 85-86 | Printemps-Été 2012, mis en ligne le 16 mars 2013, consulté le 22 octobre 2014. URL : http://conflits.revues.org/18368

Haut de page

Auteurs

Rémi Lefebvre

Rémi Lefebvre est professeur de science politique à l’Université Lille 2, chercheur au CERAPS. Ses travaux portent sur les partis politiques, le métier politique, les mobilisations électorales et le pouvoir local. Il a publié récemment Les primaires socialistes. La fin du parti militant, Paris, Raisons d’agir, 2011.

Guillaume Marrel

Guillaume Marrel est maître de conférences en science politique à l’université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, chercheur au LBNC. Ses travaux portent sur le personnel politique local, national et européen, ainsi que sur l’action publique territorialisée.

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page