Navigation – Plan du site
La revue
Varia
Nizar MESSARI

À propos de la complexité des révoltes dans les pays arabes 

On the Complexity of the Revolts in the Arab Countries
p. 187-212

Résumés

Pour m’atteler à la tâche d’essayer de comprendre les bouleversements dans le monde Arabe au cours de l’année 2011, je me propose dans cet article d’analyser ces événements à la lumière de quelques modèles théoriques qui visent à expliquer les mobilisations sociales et populaires, d’abord pour fournir une clé pour comprendre ces événements et ensuite pour analyser ce que ces mobilisations ont apporté aux modèles théoriques préexistant. Deux questions différentes mais liées s’imposent : pourquoi plusieurs peuples arabes se sont-ils soulevés au cours de l’année 2011 ? Pourquoi l’ont-ils fait d’une façon presque simultanée ? D’un point de vue théorique, la littérature qui existe nous dirige vers deux concepts explicatifs : le premier est l’existence de structures d´opportunités politiques préalables qui ont balisé le chemin pour plus de réformes, alors que le second est l’existence d’un réseau d’événements, non pas liés mais mutuellement influençables, et dont l’évolution influence les événements dans les autres pays. Dans le cas des révoltes de 2011 dans les pays Arabes, les leçons à tirer sont que, si parler de structures d’opportunités politiques indique une inclinaison vers la structure au détriment de l’acteur, les révoltes de 2011 dans le monde Arabe ont indiqué le rôle central que les acteurs peuvent jouer dans les mobilisations, et obligent ainsi à une certaine adaptation du modèle des structures d’opportunités politiques.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

Que nous enseignent les études sur les révoltes et les mobilisations populaires ?
Mobilisations et contre-mobilisations dans le monde arabe
Manque de crédibilité de la politique et des politiciens dans le monde arabe
À propos de pressions internationales et de l’islam politique
Et les événements de 2011 alors ?
Conclusion

Aperçu du début du texte

Sitôt l’ancien président de Tunisie Ben Ali avait-il été déchu de son fauteuil par une révolte populaire qu’une question s’est imposée : s’agissait-il d’un événement unique et sans répercussions dans les autres pays arabes ou des événements similaires allaient-ils se produire dans d’autres pays de la région ? En effet, ce n’est certainement pas la première fois qu’un puissant dictateur de la région est déchu par son peuple et que la situation inspire d’autres peuples arabes. En 1979, après la chute du shah d’Iran, un grand allié de l’Occident en général et des États-Unis en particulier, les manifestations s’étaient multipliées dans le monde arabe. Les monarchies arabes du Golfe et d’ailleurs avaient tremblé dans un contexte d’instabilité grandissante, non seulement au Maghreb mais partout ailleurs dans le monde arabo-musulman. Les peuples des autres pays de la région se disaient, en quelque sorte, que si les Iraniens avaient réussi à renverser le tout-puissant shah, en dépit de sa v...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 85/86, printemps/été 2012, p. 187-212

Référence électronique

Nizar MESSARI, « À propos de la complexité des révoltes dans les pays arabes  », Cultures & Conflits [En ligne], 85-86 | Printemps-Été 2012, mis en ligne le 16 mars 2013, consulté le 02 septembre 2014. URL : http://conflits.revues.org/18401

Haut de page

Auteur

Nizar MESSARI

Nizar Messari est professeur de relations internationales à l’Université Al Akhawayn, au Maroc. Ses recherches portent sur la théorie des relations internationales et sur la sécurité internationale.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page