Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Carolina Moulin Aguiar et Jana Tabak

Travail humanitaire et favela globale : la violence urbaine et l’action humanitaire à Rio de Janeiro

Humanitarianism and the Global Favela: Urban Violence and Humanitarian Action in Rio de Janeiro
p. 9-30

Résumés

Cet article interroge le nouveau tournant pris par les organisations humanitaires internationales, qui s’intéressent dorénavant de plus en plus aux espaces urbains des Suds. L’inclusion des communautés urbaines pauvres – telles que les favelas de Rio de Janeiro – dans leur périmètre d’action résulte d’une vision particulière reliant les processus d’urbanisation à une redéfinition de la portée de l’action humanitaire. L’article montre que la transposition de la protection et de l’aide humanitaire à d’autres situations de violence que la guerre (comme celle qui prévaut dans les favelas) est fondée sur la construction des bidonvilles comme des sites marginaux d’insécurité et comme l’épitomé de tous les problèmes liés aux processus urbains dans les sociétés en développement. À partir d’une étude du projet de Médecins sans frontières mené au Complexo do Alemão à Rio de Janeiro (2007-2009), l’article conclut par une lecture critique de ce que peut impliquer le fait d’appréhender les favelas (et le bidonville global) comme un problème de sécurité et de protection, sans que soient prises en compte les dimensions démocratiques complexes des luttes politiques locales.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

La nature polysémique de la protection : connecter les bidonvilles, la violence urbaine et le travail humanitaire
L’expérience de MSF à Rio de Janeiro : des rues aux complexes
MSF au Complexo do Alemão
Repenser l’action humanitaire dans des contextes de violence urbaine

Aperçu du début du texte

L’avenir de l’action humanitaire fait l’objet de débats intenses et animés, dans un monde de plus en plus urbain et dont la violence est incessante . Des processus d’urbanisation de grande ampleur combinés à une prolifération des insécurités et aux faibles capacités de protection des responsables locaux et nationaux ont encouragé les acteurs humanitaires à intervenir dans des villes et des contextes qui ne sont sur leur « radar » que depuis peu. Les villes densément peuplées des pays du Sud et dont le niveau de violence est élevé constituent désormais la prochaine frontière des organisations humanitaires. La construction d’un lien intrinsèque entre l’action humanitaire et des contextes urbains violents procède de l’articulation discursive de deux ensembles de processus qui n’étaient traditionnellement pas liés. Le premier est celui du « protection gap  » ou « crise de la protection », c’est-à-dire la perception croissante au sein de la communauté humanitaire d’une incapacité des pro...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 97, printemps 2015, p. 9-30

Référence électronique

Carolina Moulin Aguiar et Jana Tabak, « Travail humanitaire et favela globale : la violence urbaine et l’action humanitaire à Rio de Janeiro », Cultures & Conflits [En ligne], 97 | printemps 2015, mis en ligne le 30 juillet 2016, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://conflits.revues.org/18930 ; DOI : 10.4000/conflits.18930

Haut de page

Auteurs

Carolina Moulin Aguiar

Carolina Moulin Aguiar est membre de l’Institut de Relations Internationales de l’Université Catholique de Rio de Janeiro (PUC-Rio).

Jana Tabak

Jana Tabak est chercheure en post-doctorat à l’Institut de Relations Internationales de l’Université Catholique de Rio de Janeiro (PUC-Rio).

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page