Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Massimo Prearo

La naissance de la formule « LGBT » en France et en Italie : une analyse comparative des discours de mobilisation

The origins of the “LGBT” formula in France and in Italy: a comparative discursive analysis of collective actions
p. 77-95

Résumés

L’analyse de l’émergence de la formule « LGBT », référentiel militant ayant contribué à la constitution d’un espace du militantisme LGBT à la fois symboliquement unitaire et pluriel, permet de comprendre le rôle joué par les stratégies discursives dans l’action collective LGBT. L’article propose une comparaison franco-italienne « par le bas » pour montrer que, si la circulation internationale des discours de mobilisation a contribué à déterminer les choix militants autour de formules gagnantes au niveau international et européen, la structuration de l’espace du militantisme ici étudié n’en reste pas moins redevable des spécificités nationales et notamment de la structuration du champ politique et militant local. Après avoir présenté des éléments de contexte permettant de dessiner les contours d’un modèle de reconnaissance français et un modèle d’inopportunités politiques italien, l’article revient sur la naissance de l’acronyme LGBT à l’occasion de la première World Pride en 2000, puis étudie les formes d’appropriation et les usages du discours de mobilisation LGBT dans ces deux différents contextes.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Les enjeux d’une comparaison par le bas
Fortunes et infortunes des revendications LGBT : éléments de contexte
Politiques de la reconnaissance française
Une politique inopportune : le cas italien
Discours de mobilisation et mobilisation des discours
Le devenir LGBT du mouvement homosexuel français 
Le référentiel LGBT comme discours contestataire : une exception italienne
L’action collective LGBT au prisme des stratégies discursives

Aperçu du début du texte

Le point de convergence inter-associative internationale qui contribue à la naissance de la « formule » LGBT est sans aucun doute la World Pride 2000, à laquelle, selon les organisateurs, ont participé plus de 500 000 personnes  :

« La World Pride n’est pas le premier événement qui associe l’aspect festif et l’aspect politique, ce n’est pas non plus la première fois qu’à Rome on marche dans la rue pour les droits, la solidarité et la visibilité. Mais c’est la première manifestation qui a pour ambition de réunir le monde entier pour revendiquer nos droits humains et civiques, en invitant les leaders et les gens provenant de tous les continents pour travailler ensemble et pour atteindre ces objectifs durant 8 jours, à l’aube du nouveau millénaire, dans le centre d’une ville pleine d’histoire, patrie de gens de lettre et de penseurs, de politiques et d’athlètes, pour célébrer toutes les réalités de la communauté G/L/B/T. » 

À partir d’une resignification d’anciens répertoires d’action c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 97, printemps 2015, p. 77-95

Référence électronique

Massimo Prearo, « La naissance de la formule « LGBT » en France et en Italie : une analyse comparative des discours de mobilisation », Cultures & Conflits [En ligne], 97 | printemps 2015, mis en ligne le 30 juillet 2016, consulté le 26 août 2016. URL : http://conflits.revues.org/18956 ; DOI : 10.4000/conflits.18956

Haut de page

Auteur

Massimo Prearo

Massimo Prearo est chercheur associé (Marie Curie Fellow) au Centre de recherche Politesse / Politiques et théories de la sexualité, où il conduit des recherches sur les mouvements LGBT italiens. Il est docteur en Études Politiques de l’EHESS, a récemment publié Le moment politique de l’homosexualité. Mouvements, identités et communautés en France, PUL, 2014 et dirige actuellement un ouvrage sur Politiche dell’orgoglio. Sessualità, soggettività e movimenti sociali à paraître en 2015 (ETS, Pise). Il a traduit de l’italien pour les éditions EPEL l’ouvrage de Mario Mieli, Éléments de critiques homosexuelle. Italie : les années de plomb (2008) et a collaboré à la traduction de l’anglais de l’ouvrage d’Ann Laura Stoler, La chair de l’empire. Savoirs intimes et pouvoirs raciaux en régime colonial, traduit par Sébastien Roux, La Découverte, 2013. Il est également directeur de la revue à comité de lecture Genre, sexualité & société.

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page