Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Pamela Colombo

L’urbanisation forcée comme politique contre-insurrectionnelle

La vie au sein des villages stratégiques construits en Argentine (1976-1978)
Forced Urbanization as a Counter-Insurgency Policy. Everyday Life inside Strategic Villages Built in Argentina (1976-1978)
p. 91-110

Résumés

Le programme militaire de création des « villages stratégiques » – qui émerge au début de la guerre froide – a pour objectif la création d’espaces urbains ex nihilo pour y déplacer la population rurale qui habite dans des zones sous influence de groupes guérilleros. Cet article analyse le Plan de relogement rural mené dans la province argentine de Tucumán (1976-1978) qui a donné naissance à quatre villages stratégiques. Quelles sont les reconfigurations que ce programme a produites dans l’espace social et quelles sont celles qui perdurent ? Comment se déroule la vie quotidienne au sein de ces espaces où monde militaire et monde civil coexistent ? Quelles sont les caractéristiques d’un espace urbain pensé et conçu pour empêcher les populations de soutenir la guérilla ? L’analyse d’entretiens approfondis réalisés avec des habitants des villages stratégiques de Tucumán permet d’examiner l’impact social et politique de l’urbanisation forcée comme technique de contre-insurrection.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L’urbanisation forcée au cœur des politiques de contre-insurrection
Au sein des villages stratégiques
À propos de la construction d’espaces de vie et de non-vie
Mobilités restreintes : surveillance de l’espace et de ses habitants
La vie sous contrôle : violences sur la vie quotidienne et ses espaces
La violence dans l’appellation
Réflexions finales : dompter les espaces, un rêve de l’État

Aperçu du début du texte

C’est l’heure de la sieste. Les rues sont encore plus désertes que d’habitude. M. a sorti deux chaises sur le trottoir. C’est là que nous faisons l’entretien. Le soleil tape fort bien que l’on soit en hiver. Au loin, on voit le monte  et, aux alentours, soixante-dix maisons toutes pareilles. Nous sommes dans l’un des quatre villages créés par les militaires dans la province de Tucumán pendant la dictature militaire (1976-1983). M. a la soixantaine, elle est femme au foyer et mère de dix enfants. Tous, dans sa famille, ont travaillé à la récolte de la canne à sucre, principale ressource économique des paysans de Tucumán. M. raconte que c’est en 1976 qu’ils ont été expulsés de chez eux et déplacés dans l’un des nouveaux villages. Elle se souvient qu’un matin, elle était allée avec une voisine cueillir des avocats dans une propriété qui se trouvait au-delà du périmètre du village. Une fois sur place, un hélicoptère s’est mis à survoler le secteur :

« Nous sommes sorties et nous avons c...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 103/104, automne/hiver 2016, p. 91-110

Référence électronique

Pamela Colombo, « L’urbanisation forcée comme politique contre-insurrectionnelle  », Cultures & Conflits [En ligne], 103-104 | automne/hiver 2016, mis en ligne le 20 décembre 2018, consulté le 23 février 2017. URL : http://conflits.revues.org/19370 ; DOI : 10.4000/conflits.19370

Haut de page

Auteur

Pamela Colombo

Pamela Colombo est docteure en sociologie de l’Université du Pays Basque. Chercheuse Marie Skłodowska-Curie à l’EHESS et associée au programme ERC « Corpses of Mass Violence and Genocide » (2014-2016), elle travaille actuellement sur la construction des « villages stratégiques » en Amérique latine. Ses publications portent principalement sur le lien entre espace et violence d’État. Elle a notamment co-édité l’ouvrage Space and the Memories of Violence (Palgrave Macmillan, 2014) et dirigé un numéro spécial de la revue Human Remains & Violence sur la question des exhumations en Amérique Latine (2016).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page