Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
CANDELA

Pour une sociologie politique de la nuit

Introduction
p. 7-27

Notes de l’auteur

Ce dossier dans Cultures & Conflits est le prolongement d’un séminaire mis en place au cours de l’année 2013-14 et d’une section thématique sur « l’ordre social nocturne » organisée lors du congrès de l’Association française de science politique à Aix-en-Provence en juin 2015.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Quand la nuit « révèle » et prolonge le jour
Quand la nuit appelle des régulations spécifiques
Quand la nuit bouscule (provisoirement) l’ordre social
Nuit subie, nuit désirée : les appréhensions de la nuit comme principe de classement

Aperçu du début du texte

Dans les représentations communes, la politique est implicitement associée au jour. Aussi les spécificités du temps social nocturne, ses appropriations et sa régulation sont-elles rarement prises en compte dans l’étude des activités politiques, du moins dans le cadre des sociétés étatiques. Comme le souligne Thomas Fouquet dans un dossier consacré aux « paysages nocturnes de la ville » en Afrique de l’Ouest, la question des temporalités est « rarement envisagée sous l’angle du rythme nycthéméral (l’alternance jour/nuit), au profit des usages sociaux et politiques du temps sur des durées plus longues  ». En science politique, les réflexions sur les « temporalités du politique  » ou de l’action publique  conçoivent le temps au regard de son écoulement et de son séquençage (construction des carrières politiques, changements en matière d’action publique…), plus qu’au regard de sa structuration au quotidien. Ces travaux prêtent ainsi surtout attention aux logiques de cycles (électoraux p...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 105/106, printemps/été 2017, p. 7-27

Référence électronique

CANDELA, « Pour une sociologie politique de la nuit », Cultures & Conflits [En ligne], 105-106 | printemps/été 2017, mis en ligne le 15 juillet 2017, consulté le 18 novembre 2017. URL : http://conflits.revues.org/19432

Haut de page

Auteur

CANDELA

CANDELA est le nom d’un collectif impliquant une quinzaine de chercheur-e-s lillois-es de différents laboratoires (CERAPS, CLERSE, LATTS, TVES) : Thomas Alam, Rafaël Cos, Guillaume Courty, Antonio Delfini, Anne-Cécile Douillet, Camille Guenebeaud, David Guéranger, Nicolas Kaciaf, Paul Le Derff, Rémi Lefebvre, Aurore Le Mat, Mélissa Leroy, Julien O’Miel, Aymeric Mongy, Robinson Prat, Manuel Schotté, Sidonie Verhaeghe. Le collectif s’est constitué autour du projet d’étudier comment se composent ordre public, ordre sanitaire et ordre social dans la ville nocturne. Pour une présentation de l’histoire et du fonctionnement du collectif, voir l’article paru dans ethnographiques.org : http://www.ethnographiques.org/2016/Candela.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence creative commons

Haut de page