Navigation – Plan du site
La revue
Dossier
Anna Zaytseva

« Être comme chez soi »

Mécanismes de tri et homogénéisation sociale dans les clubs et bars DJ de Saint-Pétersbourg
Feeling “at Home”: Mechanisms of Social Selection and Homogenization in St. Petersburgian Music Clubs and DJ Bars
p. 99-122

Résumés

Foyers de courants musicaux émergents, certains clubs et bars DJ à Saint-Pétersbourg se constituent comme des lieux de rassemblement de milieux. Pour consolider leur public d’habitués, garant de leur pérennité, les dirigeants de ces lieux mettent en œuvre divers mécanismes d’homogénéisation sociale permettant d’écarter les visiteurs indésirables ou aléatoires : « face control », emplacement confidentiel, diffusion limitée d’information, spécificité de musique et d’ambiance, négligence pour les standards universels de service et d’accueil. Sans constituer de communautés exclusives, ces clubs valorisent ouvertement un « entre soi élargi », une domesticité sécurisée, donnant lieu à des interactions spontanées et informalisées entre les inconnus. Entre un anonymat relatif et une familiarité des « proches », un dégradé de situations intermédiaires devient possible, faisant émerger des formes de sociabilité plutôt inédites dans une métropole post-soviétique.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’underground postsoviétique au quotidien : des lieux pour les « proches »
Redéfinition des priorités : « logique du lieu » vs « logique évènementielle »
Écarter les étrangers
Être comme « chez soi » : du fonctionnement implicite au positionnement
Consolider et différencier le milieu des « proches »
La force du « lieu commun » à travers une perspective comparative

Aperçu du début du texte

Diverses recherches sur les « cultures jeunes » et les « nouveaux courants musicaux » tendent à magnifier les rassemblements auxquels ces musiques donnent lieu, comme un moment festif ultime. La « fête » y devient synonyme du « rêve », de « l’utopie » et de la « folie » collectifs , de la fuite du quotidien  ; elle relève d’une « échappatoire » ou d’un « rite d’inversion  ». Ces études semblent adopter une approche de la fête dominante dans les sciences sociales du xxe siècle , où elle est analysée comme une « transgression » des hiérarchies sociales, une parenthèse radicale de désordre permettant de régénérer l’ordre. Souvent magnifiée, cette transgression est parfois dénoncée comme un spectacle orchestré par l’économie de la nuit en quête de profits, au sein d’un « ordre négocié de la nuit  ».

Si cette approche par la transgression a porté ses fruits, elle paraît moins adaptée pour saisir in fine la temporalité de ce qui se passe dans les clubs de musiques actuelles. De par son éme...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cultures & Conflits, n° 105/106, printemps/été 2017, p. 99-122

Référence électronique

Anna Zaytseva, « « Être comme chez soi »  », Cultures & Conflits [En ligne], 105-106 | printemps/été 2017, mis en ligne le 15 juillet 2019, consulté le 24 septembre 2017. URL : http://conflits.revues.org/19460 ; DOI : 10.4000/conflits.19460

Haut de page

Auteur

Anna Zaytseva

Anna Zaytseva est chercheuse associée au Centre d’études des mondes russe, caucasien et centre-européen (CERCEC/EHESS/CNRS), professeure agrégée de russe. Ses travaux et centres d’intérêts comprennent la sociologie de l’art et du travail ; la circulation internationale des savoirs ; les villes, les industries culturelles et les scènes musicales ; la consommation culturelle ; la sociologie de la Russie contemporaine ; l’histoire de la dernière génération soviétique.

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page