Navigation – Plan du site
Rubriques électroniques
Antonia GARCIA CASTRO

A propos de la « lettre ouverte d’un écrivain à la Junte Militaire » de Rodolfo Walsh

Rubrique "Regards sur l'entre deux" - inédit
21 mars 2007

Texte intégral

1La « lettre ouverte d’un écrivain à la Junte Militaire » est un document politique dans lequel Rodolfo Walsh analyse les effets à court, moyen et long terme de la première année de gouvernement militaire en Argentine, suite au coup d’Etat du 24 mars 1976.

2Datée précisément du 24 mars 1977, cette lettre a été envoyée par Walsh à la rédaction des principaux quotidiens argentins et également à la presse étrangère.

3Le lendemain, le 25 mars 1977, Rodolfo Walsh est enlevé par les militaires. Il a « disparu ».

4Sur le moment, la lettre n’a été publiée par aucun journal argentin, mais elle a été progressivement diffusée à l’étranger . Il faut attendre 1984 pour qu’elle soit publiée en Argentine (notamment par les éditions De la Flor).

5La publication de ce document par Cultures & Conflits constitue le troisième volet d’un dossier consacré à cet auteur argentin. On trouvera des informations complémentaires sur son œuvre dans : « “Qu’il nous soit permis d’écrire avant de disparaître”. Argentine, 1976-2006 » (dossiers I et II, respectivement parus dans les numéros 62 et 63 de notre revue).

6Une autre précision semble nécessaire. A l’occasion du trentième anniversaire du coup d’Etat de 1976, une série de publications argentines ont remis au premier plan un certain nombre d’écrits de Walsh. L’une d’elles   notamment a reproduit un bref témoignage de l’une des filles de l’écrivain qui se rapporte à cette lettre. Patricia Walsh raconte ainsi que les premières copies du document ont été tapées à la machine par son père, en utilisant du papier carbone, et que le terme « écrivain » n’apparaissait pas dans le titre original. Autrement dit, la lettre était simplement la « lettre ouverte à la Junte Militaire ». On ignore à quel moment et par l’intervention de qui, le titre a été modifié. Je choisis (du moins provisoirement) de maintenir le mot « écrivain », en dépit de cet important témoignage, pour préserver l’équivalence entre le texte espagnol – tel qu’il est publié et diffusé aujourd’hui dans le monde hispanophone – et la version française.

7Nous publions des extraits. Le lecteur désireux de lire le texte intégral et en espagnol, le trouvera notamment en annexe du roman Operación masacre, du même auteur.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Antonia GARCIA CASTRO, « A propos de la « lettre ouverte d’un écrivain à la Junte Militaire » de Rodolfo Walsh », Cultures & Conflits [En ligne], Inédits de Regards sur l'entre deux, mis en ligne le 21 mars 2007, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://conflits.revues.org/2115

Haut de page

Droits d’auteur

Creative Commons License

Creative Commons License

Ce texte est placé sous copyright de Cultures & Conflits  et sous licence Creative Commons.

Merci d’éviter de reproduire cet article dans son intégralité sur d’autres sites Internet et de privilégier une redirection de vos lecteurs vers notre site et ce, afin de garantir la fiabilité des éléments de webliographie. » (voir le  protocole de publication, partie « site Internet » : http://www.conflits.org/index2270.html).

Haut de page