Navigation – Plan du site
Informations pratiques

AVIS AUX AUTEURS

Protocole de publication

Les modalités de publication :

• dans la revue trimestrielles Cultures & Conflits,

• dans la Collection multilingue Cultures & Conflits

• et/ou sur le site Internet de la revue www.conflits.org

Revue : Cultures & Conflits

Proposition et envoi des articles

Votre envoi doit se décomposer comme suit :

Votre article en version numérique par courrier électronique à la Rédaction de la revue : Antonia Garcia Castro (redaction@conflits.org).

• une version nominative : nom, coordonnées, biographie succincte, références, publications, etc.

• une version anonyme qui ne devra comporter ni mention explicite de votre identité, ni aucune allusion à celle-ci (dans le texte, dans les notes de bas de pages, dans les références bibliographiques).

Vos articles doivent être composés en : Police Times New Roman ; interligne 1,5 ; corps 12.

Chaque article soumis à la revue (de façon spontanée ou dans le cadre d’un numéro thématique) est évalué de façon externe et anonyme (les évaluateurs n’ont pas connaissance du nom de l’auteur de l’article, tout comme l’auteur ne connaît pas l’identité de ses évaluateurs). Ce processus de Peer Review permet de faire expertiser chaque article de manière rigoureuse par des spécialistes des problématiques traitées.

Nous vous rappelons que votre texte ainsi que son contenu relèvent de votre seule et entière responsabilité.

Éléments devant impérativement accompagner votre article :

• un résumé de 10 lignes maximum en français et en anglais *

• cinq mots-clefs en français et en anglais* :

LIEU (exemples : Sénégal, Europe, Londres, le Pays basque, …)

THEME (exemples : antiterrorisme, réconciliation, violence, …)

ORGANISME (exemples : ONU, Total, Transparency International, MSF, Europol, Gendarmerie, Unesco, …)

DISCIPLINE (exemples : Théorie politique, sociologie, épistémologie, études polémologiques, …)

PERIODE (exemples : 2001, 20e siècle, coup d’État de 2006, émeutes de 2005, …)

• une courte bibliographie (10 références)

• une biographie succincte (3-4 lignes) : institution(s) de rattachement, titre(s) exact(s), situation et travaux actuels, éventuelles publications en français et en anglais *

* si vous ne pouvez prendre en charge la traduction de ces éléments vers l’anglais, merci de nous le signaler dans les meilleurs délais.

Lectorat de Cultures & Conflits

Cultures & Conflits vise un public d’universitaires et de praticiens en cherchant à donner une information de qualité, qui nécessite souvent des références « techniques » et/ou spécialisées (noms de régions, de groupes ethniques, références au langage sociologique, anthropologique, philosophique, etc.). Sans tomber dans le « jargon », il est nécessaire de donner toutes ces références, mais n’oubliez pas que nous visons un public assez large, qui n'a pas nécessairement ces références à l’esprit, et qui peut être spécialiste d’une zone ou d’une discipline différente de la vôtre. Il convient d’indiquer dans le texte ou en note, brièvement, les définitions des concepts-clefs que vous utilisez ou certaines références nécessaires à la localisation des lieux cités.

Types de contributions

Général

Cultures & Conflits est une revue trimestrielle thématique (chaque numéro est placé sous la direction de la Rédaction, du Comité de Cultures & Conflits et du ou des directeur(s) de numéro, qui en prennent la responsabilité scientifique).

Les types de contribution sont les suivants :

• Article de recherche scientifique dans le cadre du dossier thématique qui constitue le corps du numéro ;

• Entretien, publié en ligne et/ou dans la version papier, rattaché à la thématique du corps du numéro ;

• Article scientifique publié dans la rubrique « Hors thème » (article portant sur un thème autre que celui traité en profondeur dans le numéro ou article portant sur un sujet d’actualité brûlante) ;

• Publication dans le cadre de la rubrique « regards sur l’entre-deux » ;

• Publication dans le cadre de la rubrique « Chronique bibliographique ».

Toutes les propositions sont à envoyer au secrétariat de rédaction : redaction@conflits.org;

La rubrique « Regards sur l’entre deux »

Des propositions de contribution peuvent être soumises de manière spontanée. Il n’y a pas de liste pré-établie des sujets à traiter, et pas de restriction à priori quant aux œuvres, aux expériences, et aux réflexions à mettre en lumière dans un dossier. Les limites que nous nous donnons tiennent à la politique éditoriale de la revue. Les dossiers publiés sont en étroite relation avec les grands axes de travail de la revue : violence politique, immigration, résistance, sécurité, contrôle, entre autres.

Toute personne désireuse de soumettre un dossier devra prendre contact avec Antonia García Castro (redaction@conflits.org).

On examinera d’abord l’opportunité du dossier, compte tenu du calendrier des publications et sa pertinence eu égard aux choix épistémologiques de la revue. Le cas échéant, on en viendra à examiner la forme que pourrait prendre le dossier (entretien, recueil de documents, supports visuels, etc.).

*Un accord de principe sur un thème donné, autorisant la proposition d’un dossier, n’engage pas la publication dudit dossier.*

En effet, une fois la proposition de dossier soumise à la revue, par l’intermédiaire de la responsable de rubrique, elle sera évaluée selon une procédure très proche de celle que l’on applique aux articles : au moins deux lecteurs, et une discussion en comité de rédaction.

Il faut estimer un délai de six semaines entre la présentation d’un dossier et l’avis du comité. Cet avis sera communiqué par écrit à l’auteur de la proposition.

Il est souhaitable avant de faire une proposition de consulter également les dossiers déjà publiés.

Règles de publication des chroniques

1. La revue propose deux formats possibles pour les recensions : des lectures croisées de deux ou trois ouvrages portant sur le même thème (entre 15 000 et 25 000 signes, soit environ 3 000 à 4 000 mots) ; des recensions portant sur un seul ouvrage, dans un format plus court (environ 10 000 signes espaces compris, soit environ 1 500 mots).

2. Pour ces chroniques, nous n’acceptons que des recensions nouvelles n’ayant fait l’objet d’aucune autre publication.

3. Chaque recension doit être accompagnée d’une courte notice biographique de 3 à 4 lignes.

4. Après une première lecture du responsable de la rubrique, la chronique sera anonymisée et lue par deux personnes du comité de lecture.

5. À l’issue de ces premières lectures, il vous sera transmis une réponse quant à son éventuelle publication (refus, acceptable sous réserve de modifications, acceptée en l’état).

6. À partir du moment où le responsable de la rubrique reçoit la chronique, compter un délai de six semaines pour obtenir une réponse du comité, réponse qui vous sera transmise par la rédaction de la revue.

Protocole de publication des articles

Cultures & Conflits ne publie que des textes originaux et inédits qui, s’ils sont acceptés, ne devront pas être repris ailleurs sans l’autorisation expresse de la revue qui détient, avec son co-éditeur l’Harmattan, le copyright des articles publiés. Les auteurs conservent l’entière responsabilité du contenu de leurs articles.

Cultures & Conflits soumet chaque article (qu’il soit spontané ou soumis dans le cadre d’un numéro déjà prévu dans le calendrier éditorial) à un au processus de Peer Review. Cette évaluation, externe et anonyme (voir notre paragraphe sur « proposition et envoi des articles »), détermine si l’article est accepté tel quel ou si celui-ci est retourné à l’auteur pour modifications (deux cas : légères modifications ou importantes modifications), avant version finale dûment révisée. Cette version révisée devra prendre en compte des recommandations et suggestions de modifications faites par les évaluateurs et envoyées sous forme de synthèse aux auteurs. Les notes, références, citations et la bibliographie doivent être conformes aux normes de présentation des articles (pas de « harvard style » par exemple : c’est-à-dire pas de références entre parenthèses à des auteurs, avec seule mention de la date, pour renvoi à la bibliographie en fin d’article. Nous ne publions jamais les bibliographies accompagnant les articles), sans quoi le texte peut être retourné à son auteur pour mise en conformité avec ces règles éditoriales.

Chaque article est évalué deux fois, de façon parallèle : trois cas de figures peuvent se présenter :

• Si l’article a reçu deux évaluations positives, le texte est accepté et une synthèse des commentaires est envoyée à l’auteur afin que celui-ci prenne en compte les suggestions de modifications de ses referees, qui ne visent qu’à l’amélioration de son papier.

• Si l’évaluation est négative (deux évaluations défavorables), si l’article ne correspond pas aux politiques rédactionnelles de la revue, celui-ci sera refusé. Cela n’empêche nullement une collaboration future. Pour indication, des extraits des commentaires peuvent être envoyés à l’auteur afin que celui-ci améliore son texte avant re-soumission à d’autres revues.

• Si l’article reçoit deux évaluations contradictoires (une positive et une négative), la revue demande une troisième évaluation pour trancher et se range du côté de ce troisième avis.

La Rédaction se réserve le droit d’apporter des corrections concernant la langue, l’orthographe, la syntaxe, la ponctuation, les titres et sous-titres, ainsi que le protocole bibliographique. La Rédaction se réserve le droit de choisir la couverture (illustration, couleur), le titre du numéro et sa date de parution, en collaboration avec les membres de son équipe éditoriale et de son comité de rédaction. La version « prêt à clicher » et maquettée des articles est envoyée pour validation aux auteurs dans la phase finale de publication, avant impression du manuscrit. Une fois leur accord donné, ou une fois le délai de réponse passé, les auteurs n’auront plus la possibilité de se rétracter ou de procéder à d’autres corrections et changements dans leur article, ou dans la structure globale du numéro.

Présentation des articles soumis

Veuillez évitez toute présentation particulière sous Word qui ne fera que compliquer le travail de mise en maquette (ne mettez ni texte centré, ni gras, ni souligné ; ne changez pas de format de page, de tabulation, ou de police en cours de texte). La rédaction de Cultures & Conflits se charge de l’harmonisation du texte en fonction de la maquette de la revue (sous Quark Xpress) et des styles de celle-ci.

Calibrage : Les textes proposés pour le dossier thématique du numéro ne doivent pas dépasser 50 000 signes, espaces et notes compris (soit environ 8 000 mots).

Les articles peuvent être beaucoup plus courts s’ils sont publiés dans les autres rubriques de la revue ou sur le site, ou s’il s’agit d’un entretien : 2 000 à 4 000 signes par exemple.

Résumés : Joignez impérativement un résumé de votre texte (maximum dix lignes sous Word, marges par défaut, environ 1 050 signes, espaces compris) en français et en anglais. Ces résumés seront publiés dans la revue papier et sur le site Internet de la revue. Si vous ne pouvez prendre en charge la traduction en anglais de votre résumé, nous pouvons nous en charger mais nous vous remercions de nous en avertir dans les meilleurs délais.

Mots clefs : Afin de procéder au référencement de votre article sur Internet, veuillez fournir quatre ou cinq mots clefs en français et en anglais correspondants aux :

• LIEU (Sénégal, Europe, Londres, le Pays basque, …)

• THEME (antiterrorisme, réconciliation, violence, …)

• ORGANISME (ONU, Total, Transparency International, MSF, Europol, Gendarmerie, Unesco,…)

• DISCIPLINE (Théorie politique, sociologie, épistémologie, études polémologiques, …)

• PERIODE (2001, 20e siècle, coup d’État de 2006, émeutes de 2005, …)

du contenu de votre article, en français et en anglais. Si vous ne pouvez prendre en charge la traduction en anglais de vos mots clefs, nous vous remercions de nous en avertir dans les meilleurs délais.

Titres et sous-titres : Évitez la multiplication des sous-titres. Nous vous recommandons, pour clarifier la hiérarchisation des niveaux de titres, d’employer des lettres ou des chiffres. Ces derniers disparaîtront au cours de la mise en page par la Rédaction.

Éviter les mentions d’« Introduction » et de « Conclusion », qui seront supprimées par la Rédaction lors du processus éditorial.

Notes et encadrés : Essayez de réduire au maximum le nombre de notes et surtout leur longueur. Une note démesurément longue n’est souvent pas lue, ou complique une notion au lieu de l’éclaircir. Il est possible, exceptionnellement, de prévoir des encadrés pour des mises au point, des notes méthodologiques, des références statistiques, des annexes, ou des références bibliographiques importantes. Signalez l’endroit précis où vous désirez les voir insérés. A défaut de précision, la Rédaction reportera ceux-ci en fin de texte.

Référence / webliographie : Depuis quelques année, les webliographies se développent dans les publications scientifiques et de recherche universitaire. Tout comme les bibliographies, les webliographies sont soumises à de strictes règles de citation : url exacte et/ou « chemin » à travers les diverses rubriques de site pour consulter la page concernée, références supplémentaires (numéro de paragraphe pour les articles en ligne sur www.conflits.org) et date de dernière consultation. En effet, les adresses Internet indiquée en notes de bas de page renvoyant à des documents en ligne sont difficilement utilisables par les lecteurs lorsque celles-ci avoisinent les 5 lignes. Nous vous conseillons d’indiquer plutôt en note de bas de page l’adresse du site et le chemin à travers les différentes rubriques du site qui permet de retrouver le document en question. D’autre part, assurez-vous que ces adresses renvoient à des documents qui resteront en ligne. Si vous avez un doute, il vaut mieux placer ces documents en annexe au numéro en ligne. En tous les cas, il est impératif d’adjoindre à toute webliographie importante la date de la dernière consultation et vérification des urls citées.

Afin d’éviter la multiplication inutiles de sites pour un même article ou un même document, nous conseillons donc à tous les webmasters de placer sur leur site une redirection vers conflits.org s’ils souhaitent citer des passages de nos articles.

Citations : Les citations en langue étrangère doivent être traduites en français dans le texte (et, dans la mesure du possible, la version originale de la citation doit figurer en note de bas de page). Elles doivent être mises en italiques et doivent être accompagnées dans la mesure du possible du nom du traducteur.

  • 1

Exemple : « L’offrande de la vie se fait ici protestation “symbolique” 1 »

Pour le détail des règles typographiques adoptées par la revue, voir les règles typographiques.

Références bibliographiques et notes de bas de page : L’appel de note de bas de page doit être inséré avant la ponctuation et séparé du terme ou de la phrase auxquels il se rattache par un espace insécable.

Attention, évitez le style anthropologique ou harvard style (qui restreint à la mention du nom de l’auteur, de l’année, et d’un renvoi sur une bibliographie) au cœur du texte pour les citations.

Il est impératif de faire une note de bas de page pour chaque référence (sous Word, en utilisation l’onglet « insertion » puis « référence ») et respectez les normes précises suivantes :

• Ouvrage : Nom de l’auteur, initiales du prénom, titre de l'ouvrage (en italique), lieu d'édition, maison d'édition, année d'édition, page(s) exacte(s) de la citation.

Exemple : Silverstein K., Private warriors, Londres, Verso, 2000, p. 172.

Sous Endnotes, utilisez le style Cultures & Conflits.

• Ouvrage collectif : Nom de l'auteur, initiales du prénom, titre de l'article entre guillemets, pages de début et de fin de l'article, mention « in » en romain, nom du directeur de l'ouvrage avec mention « (dir.) » ou « (ed.) », titre de l'ouvrage en italiques, lieu d'édition, maison d'édition, année d'édition, page(s) exacte(s) de la citation.

Exemple : Waever O., « Securitisation and Desecuritisation », in Lipschutz R. (ed.), On Security, New York, Columbia University Press, 1995, pp. 47-86.

• Article de revue : Nom de l’auteur, initiales du prénom, titre de l'article entre guillemets, titre de la revue (en italique), volume et/ou numéro de la revue, mois et année d'édition, page(s) exacte(s) de la citation.

Exemple : Coker C., « Outsourcing war », Cambridge Review of International Studies, vol. 12, n°1, automne-hiver 1999, pp. 109 (traduction par l’auteur).

Joignez une bibliographie sélective sur le thème traité par votre article (pas plus de 10 références-clés).

Sigles : N’oubliez pas d’expliciter les sigles, même si ceux-ci peuvent vous sembler évidents. S’il y a un nombre important de sigles et acronymes dans le numéro que vous dirigez, ou dans votre article, prévoir une table de sigles.

Tableaux, graphiques, schémas, images pour a version papier : Pour tout document iconographique, il est impératif de fournir un fichier numérique de bonne qualité (haute définition, 150 dpi minimum, au mieux 300 dpi), ou un support papier de suffisamment bonne qualité pour pouvoir être convenablement scanné et, par la suite, éventuellement réduit au format revue.

Pour les tableaux de données qui accompagneraient vos articles, il est impératif de tenir compte de la maquette de la revue, et donc de son format, qui n’est pas extensible : évitez donc les tableaux surdimensionnés.

Format : 125 mm x 200 mm (titres et légendes inclus).

Un tableau qui n’entrerait pas dans ce format entraînerait un travail de maquette plus conséquent et le risque d’une parution retardée.

Les schémas doivent être explicites et clairs. Ils pourront être retravaillés au niveau de la mise en forme et doivent être à ces dimensions : 125 mm x 200 mm (titres et légendes inclus). Tous ces documents seront imprimés en noir et blanc, donc attention à leur lisibilité et à ne pas multiplier les niveaux de gris.

Les cartes : N’oubliez pas que celles-ci seront imprimées en noir et blanc, pensez donc à leur lisibilité. L’équipe peut retravailler des cartes afin que celles-ci soient lisibles en noir et blanc, si le document de départ n’est pas de bonne qualité ou encore pour les redimensionner. Dans tous les cas, le format de publication général des cartes est de : 125 mm x 200 mm hauteur (titres et légendes inclus).

Cartes et liens vers des documents officiels en version en ligne : Un fois le numéro en ligne, nous pouvons utiliser les possibilités du média Internet pour lier à votre article des liens vers des documents officiels mentionnés, ou encore des cartes, etc. (Rubrique « liens » attachés à chaque article). Si des textes officiels peuvent être importants pour le thème de vos article ou du numéro que vous dirigez, faire parvenir une webliographie à notre webmaster.

Biographie : Joignez une biographie très succincte (3-4 lignes) avec votre institution de rattachement, vos thèmes de recherches, des projets en cours et vos dernières et/ou principales publications. Celle-ci figurera sous le titre de votre article dans la version papier et à terme sur notre site Internet. Il est donc inutile que vous vous présentiez, même rapidement en début d’article ou en note. N’oubliez pas votre adresse, les numéros de téléphone auxquels nous pouvons vous joindre ainsi que votre adresse électronique (ces informations seront conservées dans les bases de la Rédaction).

Proposition de numéro et rôle du directeur de numéro

Les propositions de numéro :

Fournir à la rédaction un document de problématique détaillé (4 pages minimum), avec la justification de la pertinence de la question soulevée, le cadre dans lequel s’est inscrite la recherche, les enjeux théorique, etc. ;

Fournir également un sommaire avec les thèmes des articles, les auteurs pressentis, les problématiques des articles, en quoi ces articles s’inscrivent dans la ligne directrice du numéro, et éventuellement les titres provisoires ;

Cultures & Conflits étant une revue de recherche scientifique et universitaire, toutes les références présentes dans les articles doivent être dûment complétées et identifiables. (pas de citation « Harvard style » au fil de l’article).

Rôle du directeur de numéro :

Le directeur du numéro doit avoir à l’esprit le protocole de publication des articles, de proposition et envoi des articles et de présentation des articles soumis.

La revue ne doit pas excéder 192 pages (selon l’accord avec notre co-éditeur l’Harmattan) dans son ensemble. Il convient donc de présenter un nombre d’articles cohérent (éditorial et/ou introduction compris) afin de ne pas dépasser cette limite, en sachant qu’environ un quart du numéro (parfois moins, en fonction du nombre de rubriques) est réservé aux rubriques de la revue (Regards sur l’entre-deux, Chronique bibliographique, résumés, etc.).

Le directeur de numéro ne peut en aucun cas s’opposer aux décisions prises par le Comité éditorial, qui s’appuient toutes sur les commentaires précis des évaluateurs externes. Lorsqu’un article est retravaillé par son auteur en fonction des recommandations des évaluateurs, la version modifiée de l’article peut ne pas être acceptée par le Comité de rédaction, si celle-ci n’a pas suffisamment pris en compte les commentaires faits sur son texte.

Le rôle du directeur de numéro est avant tout un rôle de proposition, de coordination, de vérification de cohérence du numéro et de valorisation du numéro une fois celui-ci sorti :

• chaque directeur de numéro apporte son réseau d’auteurs à la Rédaction. Le comité se réserve le droit d’ajouter un article d’un auteur extérieur, si le texte a été évalué de façon positive et si le nombre de pages restant le permet.

• l’ensemble des articles doit être en harmonie avec la problématique proposée et exposée en éditorial/introduction.

• Il peut faire des propositions pour les différentes rubriques de la revue (voir les types de publications : Chronique bibliographique, Regards sur l’entre deux)

Diffusion

Le directeur du numéro doit s’investir dans la diffusion de son numéro en lien avec le travail effectué par l’Harmattan et l’équipe de la revue.

Il est, par exemple, attendu de sa part de rendre compte de la sortie du numéro à l’occasion de rencontres universitaires et/ou associatives. Chaque parution de numéro donne lieu à une ou plusieurs présentations publique dans le cadre qui sera le plus adéquat choisi par la responsable diffusion de la revue en lien avec le directeur du numéro (colloque, séminaire, journée d’étude, conférence de presse, vente, etc.)

Il doit s’investir au côté de l’équipe pour la diffusion des documents de présentation de numéro en remplissant la fiche du plan de diffusion (contacts, chercheurs, médias, possibles comptes rendus, passages radios, etc.). Le directeur du numéro doit faire des propositions pour les rubriques qui accompagneront la mise en ligne du numéro, qui contextualisent et enrichissent les recherches présentées dans le numéro via le site (rubriques telles que « voir aussi », « autres ressources », « liens », « articles connexes », etc.).

Le service diffusion le tiendra au courant des retours sur la diffusion des numéros et attend des directeurs de numéro d’être disponible pour les éventuelles sollicitations des personnes contactées.

Il peut essayer de faire en sorte de faire connaître la revue sur son lieu de travail (bibliothèques d’université, centre de recherche, association, média, etc.).

L’investissement dans ce travail de diffusion et de promotion de la revue et du savoir est bienvenu également de la part des auteurs.

Envoi d’articles spontanés

Toutes les contributions spontanées sont les bienvenues. Chaque soumission spontanée d’article à la revue doit obéir aux mêmes règles que les soumissions dans le cadre d’un numéro précis (voir Revue : Cultures & Conflits /Proposition et envoi des articles).

Le processus de Peer Review sera également le même. Un délai minimum d’un mois est à prévoir entre l’envoi de l’article à la Rédaction de la revue et la réception des résultats d’évaluation. Si le texte est accepté et favorablement expertisé, la synthèse des commentaires faits sera envoyé à l’auteur pour révision et amélioration de son article. La rédaction propose alors à l’auteur les options de publications qui s‘offrent à lui :

• si l’article correspond à l’un des thèmes des prochains numéros prévus au calendrier éditorial et il reste suffisamment de place pour insérer l’article : l’article est publié dans le dossier thématique d’un prochain numéro ;

• si l’article correspond à l’un des thèmes des prochains numéros prévus au calendrier éditorial, mais si le sommaire de ce numéro est déjà plein, la revue pourra proposer à l’auteur d’être publié en ligne, en article inédit rattaché à la mise en ligne des articles intégraux de la version papier ;

• si l’article est accepté mais qu’il ne correspond à aucun thème des prochains numéros prévus, la revue pourra proposer à l’auteur d’être publié dans la rubrique hors-thème de la revue, ou en article inédit sur le site.

Envoi d’articles en langue étrangère

Les articles soumis en langue étrangère (de façon spontanée ou dans le cadre d’un numéro) seront d’abord évalués dans leur langue d’origine. Si les résultats d’évaluation sont positifs, l’auteur devra réviser son texte dans la langue d’origine puis le traduire ou le faire traduire. En tous les cas, l’auteur, pour être publié, devra s’engager à pouvoir fournir un texte révisé et en français. Il pourra contacter l’équipe de la revue s’il souhaite faire appel à des traducteurs qui collaborent régulièrement à la revue.

Site Internet

Publication en ligne des articles

La revue Cultures & Conflits, outre son format papier de revue trimestrielle, est également publiée en ligne sur www.conflits.org. Nous avons fait le choix des archives libres pour la recherche, en proposant en libre accès l’intégralité des articles de tous nos numéros depuis 1990. Chaque auteur verra donc son ou ses articles disponible(s) en home (première page) de notre site Internet après parution de la revue papier (délai de quelques semaines). Ensuite, lors de la parution du numéro suivant de la revue, les articles en une passeront dans les archives de la revue, référencés par un double index : auteurs et mots-clefs pertinents.

Référence / webliographie : depuis quelques année, les webliographies se développent dans les publications scientifique et de recherche universitaire. Tout comme les bibliographies, les webliographies sont soumises à de strictes règles de citation : url exacte et/ou « chemin » à travers les diverses rubriques de site pour consulter la page concernée, références supplémentaires (numéro de paragraphe pour les articles en ligne sur www.conflits.org) et date de dernière consultation. Afin d’éviter la multiplication inutiles de sites pour un même article ou un même document, nous conseillons donc à tous les webmasters de placer sur leur site une redirectibn vers conflits.org s’ils souhaitent citer des passages de nos articles.

Copyright

Les droits d’auteur sont cédés à la revue qui publie les textes dans leur intégralité et en libre accès sur son site Internet (www.conflits.org) sous licence Creative Commons.

Les articles ne peuvent être cités dans leur intégralité sur un autre site. Un passage choisi ou le début d’un article peut être cité sur un autre site, avec une redirection des internautes vers le site source www.conflits.org, sur la page concernée.

Il peut vous être proposé de publier votre article uniquement sur le site dans la rubrique des articles inédits en Une du site.

Publications en ligne inédites ou complémentaires

Il est possible de publier des articles inédits ou des témoignages uniquement en ligne. Ces articles sont valorisés en Une du site.

Le site permet de mettre des compléments aux numéros (photos, liens vers des documents officiels, reproductions de documents officiels ou non, des liens vers d’autres articles dans la même thématique disponible en libre accès, des cartes, etc.).

« Faire le point sur… », auteurs et documentalistes

Le site participe de la diffusion du contenu de la revue, si bien qu’il est possible de revenir sur la thématique d’un numéro auquel vous avez contribuez, ou réagi, et d’y annexer d’autres articles et ressources à l’occasion d’un dossier destiné à la publication sur le site.

Même si vous n’avez pas préalablement contribué à la revue, vous pouvez aussi proposer un dossier pour nous faire bénéficier d’un travail de synthèse et de bibliographie que vous auriez entrepris.

Ces dossiers sont valorisés en Une du site.

Proposition d’ouvrage pour la Collection Cultures & Conflits

Cette collection est dirigée par Didier Bigo et Anastassia Tsoukala. Son originalité réside dans le fait qu’elle permet de publier un ouvrage soit en anglais, soit en espagnol, soit en italien, soit en grec, soit en allemand, etc. Ces ouvrages peuvent être collectifs ou non.

Le type de lectorat est le même que celui de la revue et les modalités de contributions sont les mêmes (peer review, règles éditoriales et typographiques).

Les contributions sont à envoyer en copie à anastasia.tsoukala@conflits.org, à didier.bigo@libertysecurity.org et à redaction@conflits.org.

Règles typographiques

La Rédaction tient à communiquer certaines règles typographiques en usage à l’Imprimerie nationale. Merci de bien vouloir appliquer ces règles lors de la rédaction de vos articles ou lors de la correction de ceux-ci. Dans un souci d’uniformisation, ce protocole typographique entrera en vigueur à partir du n°61 de Cultures & Conflits, (n°1/2006).

Appels de note

L’appel de note se place après le mot ou le groupe de mots auquel il se rapporte séparé par un espace insécable.

L’appel de note précède toujours le signe de ponctuation.

En fin de citation, il se place avant le guillemet fermant.

Capitales

Il est recommandé de ne pas utiliser inutilement des capitales. Pour la dénomination d’organismes officiels, notamment :

Il ne faut pas confondre organismes d’État multiples : ne prennent pas de majuscules au premier nom, mais seulement au terme de spécification qui joue le rôle d’un nom propre.

Exemple : conseil général, le parlement de Bordeaux, le secrétariat d’Etat à la Guerre et organismes uniques (nationaux ou internationaux) : dont la compétence s’étend à tout un territoire ou à une zone internationale/supranationale. Les noms de ces organismes sont de véritables noms propres : le premier mot nécessaire à l’identification portera une majuscule, ainsi que l’adjectif qui le précède.

Exemple : le Conseil d’État, la Haute Cour de justice, le Tribunal des conflits, la Commission européenne, les Nations unies, l’Organisation de l’unité africaine (OUA)

Citations

Sources : Cultures & Conflits étant une revue de recherche scientifique, toute citation, toute allusion à un ouvrage doit faire l’objet d’un renvoi à une référence précise, complète, identifiable sans équivoque.

Langue étrangère : toute citation en langue étrangère doit être traduite en français dans le texte. En note de bas de page, il est recommandé de mettre la citation en version originale et de mentionner la source de la traduction.

Coupures à l’intérieur des citations : lorsqu’au cours d’une citation, un ou plusieurs mots ne sont pas reproduits, on les remplacera par des points de suspension entre crochets […]. Ce signe restera en romain même si la citation est composée en italique.

Commentaires à l’intérieur d’une citation : lorsque l’auteur insère lui-même un commentaire à l’intérieur de la citation, celui-ci devra être mis entre crochets et en caractères romain.

Guillemets

1er niveau : les guillemets français « … »

2e niveau : les guillemets doubles “…”

3e niveau : les guillemets simples ‘…’

Nombres

Nombres en général : à l’intérieur d’un même article, éviter de composer les nombres tantôt en chiffres, tantôt en toutes lettres. Dans un souci d’uniformisation, veiller à respecter le format choisi une fois pour toutes. Si votre article comporte une grande quantité de données chiffrées, pour une meilleure lisibilité, il est préférable de les composer en chiffres. Dans le cas où votre article ne comporte que quelques données chiffrées isolées, mieux vaut les composer en toutes lettres.

Années : les années doivent toujours être composées en chiffres arabes. Éviter les abréviations de type : la guerre de 1939-45 (sauf cas précis : mai 68, les poilus de 14-18, etc.).

Siècles : les numéros de siècles sont toujours composés en chiffres romains petites capitales.

Nombres ordinaux : les abréviations des nombres ordinaux doivent être mises en format exposant et se font de la manière suivante : 1er, 1re, 2e, 3e, etc. (et non 1ère, 2ème, 3ème, ni 1ère, 2ème, 3ème.). Rappelons que 1o, 2o, 3o sont les abréviations de primo, secundo, tertio.

Exemple : xixe siècle.

Note de bas de page

notes bibliographiques : Faire une note de bas de page pour chaque référence et respecter les normes précises suivantes :

• ouvrage : nom de l’auteur, initiale prénoms, titre de l’ouvrage (en italique), lieu d’édition, maison d’édition, année d’édition, page(s) exacte(s) de la citation.

Exemple : Silverstein K., Private Warriors, Londres, Verso, 2000, p. 172.

• ouvrage collectif : nom de l’auteur, initiales du prénom, titre de l’article entre guillemets, pages de l’article, mention « in » en romain, nom du directeur de l’ouvrage, nom de l’ouvrage en italique, lieu d’édition, maison d’édition, année d’édition, page(s) exacte(s) de la citation.

Exemple : Waever O., « Securitisation and Desecuritisation », in Lipschutz R. (ed.), On Security, New York, Columbia University Press, 1995, pp. 47-86.

• article de revue : nom de l’auteur, initiales du prénom, titre de l’article entre guillemets, nom de la revue en italique, numéro de la revue, mois ou numéro trimestriel et année d’édition, page(s) exacte(s) de la citation.

Exemple : Coker C., « Outsourcing War », Cambridge Review of International Studies, vol.12, n°1, automne-hiver 1999, pp. 109 (traduction par l’auteur).